Accueil > Personnel > Birmingham > English lessons > Mots transparents

Du bon usage de l’anglais : Partie 3

Mots transparents

jeudi 9 novembre 2006, par Vincent

Il arrive que la traduction soit facilitée grâce à des mots appelés "Transparent Words".

Les mots tranparents sont soit dûs à l’importation de mots francais dans la langue anglaise soit parce qu’ils proviennent d’une source commune externe (origine latine, celte, germanique...).

En françaisEn anglaisOrigine
C
CC (Copie conforme) CC (Carbon Copy) Coincidence ?
Climat Climate
D
Débonnaire Debonair FR
Déjà-vu FR
F
Fiancé FR
H
Harpe Harp Germanique : Harfe
Q
Queue Queue
T
Rendez-vous FR
Riz sauté Sautéd rice FR

Pour les Anglicismes voir l’article dédié : Du bon usage de l’anglais : Partie 4, Les Anglicismes.

"Honni soit qui mal y pense" par Henriette Walter (2001 - Robert Laffont)

À l’heure où certains se plaignent de l’envahissante progression de la langue anglaise et des menaces qu’elle fait peser sur nos exceptions culturelles, voici un ouvrage qui devrait balayer quelques idées reçues. On y apprend en effet que l’anglais s’est longtemps et abondamment abreuvé à notre source. Comme la tendance est aujourd’hui massivement inverse, il n’est pas rare que les mots fassent le trajet dans l’autre sens. Ainsi, si l’on peut paraître moderne en préférant "challenge" à "défi", il est amusant d’apprendre que ce mot vient de l’ancien français. Honni soit qui mal y pense retrace l’histoire des rapports étroits entre les deux langues, et cette histoire est aussi celle des peuples. Accessible à tous, il fourmille d’anecdotes savoureuses, sans rien sacrifier de la rigueur scientifique. Henriette Walter, spécialiste reconnue de l’histoire du français, nous invite en douceur à une réflexion plus générale sur le destin des langues. —Guillaume Segerer

"Transparent words or Faux-amis ?" par Kate Grady (EuroLogos.com)