Accueil > Personnel > Ciné > The Da Vinci Code

The Da Vinci Code

dimanche 21 mai 2006, par Nathalie

Pour cet évènement marketting, nous avons voulu jouer les sociologues et nous sommes allés le voir la semaine de la sortie le samedi soir à la séance de 20h. D’habitude nous choisissons un jour de semaine de manière à être presque seuls dans la salle. Là il y avait tellement de monde qu’il fallait réserver son numéro de place au moins 1h en avant !

Le fait est que sur allocine la critique presse du film était "nul" alors que la critique spectateurs le donnait encore jeudi "excellent" (cela a considerablement baissé depuis). Au vu de la rapidité avec laquelle les 200 personnes sont sorties de la salle après les longues 2h30 de films, je crois pouvoir avancer que la critique presse est beaucoup plus justifiée.

D’un réalisateur comme Richie Cunningham... euh Ron Howard, excusez moi, on pouvait s’attendre à beaucoup mieux.
- C’est une réalisation qui rend le jeu des acteurs nuls.
- Il a de toutes évidences demandé aux acteurs français, de parler plus lentement que la normale en français, et d’articuler d’avantage. Comme si le but était que les 3 américains qui parlent français arrivent à suivre.
- le côté français est bourré de clichés
- On ne comprend vraiment pas l’intéret de certains plans.
- La musique du film est vraiment sans intéret contrairement à tout blockbuster qui se respecte.
- le sénario est tel, que l’on ne comprend pas du tout le but de toute cette histoire. Le film commence par un meurtre certe, mais il ne semble même pas que le but soit de découvrir le meurtrier.

Quant à l’histoire : d’après Vincent le livre est très bien écrit. Moi je ne l’ai pas lu. J’ai voulu faire ma maligne et j’ai lu un livre plus ancien de Dan Brown : "Digital Fortress". Et je ne peux que constater que l’histoire est exactement la même. Dans Digital Forteress, il s’agit d’un couple, elle est experte en cryptologie et travaille pour Echelon [1], lui est un grand professeur d’histoire de l’art un peu naïf et pris malgré lui dans une affaire d’espionnage où seules les qualités des 2 protagonistes permettront de décoder l’énigme et de sauver le monde.


D’après Vincent, dans le livre, les descriptions et interprétations des diverses oeuvres d’art sont beaucoup plus poussées (même si en désaccord avec les thèses officielles), ce qui rend le livre plus attrayant que le film...


[1organisme amériacin chargé d’espionner tous les échanges électroniques du monde

Messages

  • Confirmation.

    J’ai moi aussi entendu dire que le bouquin etait bien meilleur que le film qui etait a la limite de nul. le bouquin est d’ailleurs vraiment chaudement conseille par tout ceux qui l’ont lu. Les spectateurs hesitent a sortir au milieu du film se disant qu’en attendant un peu ca va sans doute s’ameliorer... mais a leur grand regret, ca ne s’arrange en rien.

    D’apres ce que j’ai compris le jeu est quasi inexistant. Ils ont beau avoir choisi de supers acteurs, il y en avait guere besoin et ils auraient pu faire la meme chose avec dse acteurs moins connus et de qualite plus mediocre, au moins ca leur aurait coute moins cher, et ca n’aurait pas vraiment change les choses.

    Apparemment, il y a tellement de details dans le livre qu’il etait vraiment difficile de tout retranscrire dans un film et il aurait peut-etre mieux fallu en faire une serie ou un feuilleton de plusieurs episodes plutot qu’un film de cinema. Mais bon...

    cela etant, et malgre les pires critiques que j’ai pu entendre (autant en Israel qu’en Angleterre, apparemment), les gens continuent a se ruer sur les salles de cinema, au cas ou, par le plus grand hasard, le film leur plairait a eux !