Accueil > Personnel > Birmingham > La vie à Birmi > J. R. R. Tolkien

J. R. R. Tolkien

lundi 9 juillet 2007, par Nathalie

Je vous le dit tout de suite : si vous ne savez pas qui est Tolkien, alors passez votre chemin car cet article risque de vous ennuyer. Si au contraire vous êtes un fan pur et dur du "Seigneurs des anneaux" alors là aussi vous risquez d’avoir quelques désillusions...

J. R. R. Tolkien est donc le célèbre écrivain du non moins célèbre "Seigneur des anneaux", il en a écrit d’autres mais c’est quand même son plus connu. Ce qu’il faut savoir est que Tolkien a passé un grande partie de son enfance à Birmingham, et c’est ce terrain de jeu qui l’a entre autre inspiré pour écrire la trilogie.

Et oui ! Birmingham est la capitale des "Midlands" c’est à dire en français des "terres du milieux" dont les héros du livre sont originaires. Plus exactement ils viennent de la "Comté"... Or devinez comment on dit "comté" en english ? Ca se dit "Shire". Ici, en Angleterre, le Shire est l’équivalent d’un département [1]. Donc au final, si on voulait remettre l’histoire dans un contexte plus français, de manière à ce que ça sonne à nos oreilles comme ça sonne à des oreilles britanniques, nos amis les hobbits pourrait venir du "Département" une partie du "Poitou Charente". Ca le fait un peu moins, non ?

On continue ? Alors les deux tours (titre du second tome), quelles sont elles ? Et bien il y a une tour, Perrots Folly, (d’ailleurs pas loin du tout de chez nous, on passe devant quand on va à la poste !) qui a apparemment été construite au milieu du 18ème siècle et qui devait être au départ cabane de chasse et qui est depuis la fin du 19ème siècle une station pour surveiller la météo. Bref, cette tour a une architecture telle qu’elle vient un peu comme un cheveu sur la soupe dans le décors, et c’était déjà vrai vers 1900, quand Tolkien habitait dans le coin. Il a du jouer autour, peut être le bâtiment et la tour voisine "the waterworks tower" l’ont effrayé et du coup il en a fait le siège de pouvoirs maléfiques ? Apparemment les historiens n’en sont pas sûr, mais presque !

Saviez vous que Sam Gamegee a vraiment existé ? Dans le livre c’est le meilleur ami de Frodon, le héros. Dans la vrai vie, Dr. Joseph Samson Gamgee était un chirurgien qui a inventer un tissu pour compresse (une couche de coton épais prise entre deux couche de gaze), il a aussi fonder un hôpital caritatif. Apparemment la femme de Sam, dans le livre, s’appelerait Rose Cotton pour qu’à la fin le nom de Gamegee Cotton (le coton de Gamegee) apparaisse ! Enfant, Tolkien aurait habité non loin de chez la veuve de ce monsieur et sans doute a-t-il voulu y faire un clin d’oeil.

Il y a d’autres lieu du livre qui ont rapport avec des lieux de Birmingham. Mais bon, Tolkien disait qu’il était dangereux de s’intéresser de trop près à la vie de l’auteur car ça pouvait nous distraire de son travail. Alors rappelez-vous seulement que ces merveilleux livres sont issues de l’imagination fertile d’un petit garçon qui n’avait pas dix ans...


Plus d’info en anglais, ici et

Portfolio


[1Enfin je ne sais pas exactement quel en est la définition juridique et peut être que l’on peu d’avantage l’apparenter à un canton, mais là n’est pas le but de cet article.

Messages

  • Sur la photo on ne voit pas de hobbits ou des monstres mais une belle princesse digne d’un conte de fées. (love)

    Je dis ça surtout pour qu’elle continue à me faire à manger.

  • Avé !!

    Passssionnant article, mon trésor, gollum, gollum.... désolé, je m’égare.

    En bon fan de Tolkien, une info. Si ce genre de bonne blague vous interresse (le nom d’un héro étant une allusion...), je vous conseil de lire le Bréviaire du Hobbit. Petit recueil qui étudie toutes les arcanes du bouquin aussi bien linguistiquo - éthymologique que mythologique, du genre :
    - le rapport entre Gandalf et Merlin
    - l’origine des monstres issu des légendes nordiques, celtes...
    - la signification de certain mots important, genre Hobbit, où on apprends qu’en je sais plus quel ancien dialecte anglosaxon, un hobbit est un habitant d’un trou..... et dans les premières lignes de Bilbo le hobbit, on apprend que "dans un trou, vivait un hobbit..."

    Et si vous êtes vraiement accro, vous pouvez aussi vous lancer dans l’apprentissage de l’Elfe, puisqu’en bon linguiste, Tolkien a inventé, non seulement un monde passionnant, mais aussi un language complet avec règle de grammaire, alphabet et tout...

    En bon fan, je me tate toujours pour m’y mettre, mais bon.

    Voili voilou.

    A+

  • Moi qui pensait tout savoir du SDD, merci pour ces informations très préciiiieeeeeuses.