Accueil > Personnel > Birmingham > Work in UK > Prochaine étape : trouver un job

Prochaine étape : trouver un job

mardi 28 février 2006, par Vincent

Aujourd’hui est un jour comme il en arrive qu’une fois par semaine, c’est mardi.

Aujourd’hui est un jour comme il en arrive qu’une fois par mois, c’est le 28.

Aujourd’hui est un jour comme il en arrive qu’une fois par an, c’est mardi 28 février.

A part ça, aujourd’hui est (et était dans quelques minutes) mon dernier jour à DBI (Database Intelligence).

Voici un petit historique de ma carrière : Mon parcours

J’ai passé un entretien avec Pinewood Technologies qui fait un peu de tout mais en particulier du .Net. J’ai eu cette entretien via le cabinet de recrutement Huxley Associates qui m’ont eux-même contacté via le site de recherche d’emploi JobServe UK.

PineWood est basée dans un complexe nommé Birmingham Business Park (40 hectares)où sont d’autres sociétés telles que Atos, Hitachi, HP, Orange... Ce complexe est un peu excentré de Birmingham et il jouxte (7 minutes en bus) l’aéroport de Birmingham (Birmingham International Airport).

J’avais rendez-vous à 12h (c’est pas moi qui ai fixé l’horaire donc dites pas que je suis un lève-tard) et le truc marrant avec les bus anglais, en plus de ce qu’a dit Nathalie (AAAAAARGH les bus), c’est que leurs heures de pointes sont entre 7h et 9h00 le matin et entre 16h et 17h30 le soir et en dehors de ces horaires y a pas de bus. Donc moi avec mon rendez-vous à 12h pour aller au milieu de la jungle anglaise pleine de sauvages, c’était pas gagné surtout que je m’y attendait pas. J’ai alors pris mon courage à 2 mains et un taxi. Tout seul, comme un grand garçon qui va à un entretien d’embauche.

Au début de l’entretien, j’ai eu le droit à un joli feuillet avec plein de questions psychométriques, J’adore ce genre de questions ça me rappelle les contrôles de CE2 sauf que là c’était en Anglais. AARRGGHH ! Bon les questions du genre : un cheval cours à 200m/h, un train à 600m/h, quelle distance aura parcouru le cheval quand le train aura sonné 3 fois et fait 2000m ? pas trop (trot !) dur, une règle de 3, un pythagore et hop c’est fait. Par contre les questions du genre : dans la liste de mots suivante, trouvez l’intrus. C’est pas gagné si je comprend pas 2 mots sur 5... mais bon, je leur ai expliqué, ils ont été compréhensifs et m’ont donné un mouchoir quand j’ai fait semblant de pleurer pour les attendrir ;)

La suite de l’entretien (avec un manager et un technicien) s’est elle aussi déroulée en anglais (je ne m’y attendait pas du tout !), j’ai eu l’impression de leur faire bonne impression. Ils hochaient la tête positivement quand je donnais des réponses qui leur plaisaient. Des questions de méthodologies, des questions sur les projets, des questions techniques...

Pour les connaisseurs, ils sont en train de mettre en place MSF, porte leurs projets en .Net 2.0 et pense faire des projets sur Pocket PC... à chaque fois qu’ils parlaient d’une technologie, j’y allais de ma petite remarque de connaisseur (pas trop marketing, pas trop geek, pas trop sectaire)... ça a eu l’air de leur plaire.

Vers la fin je leur ai aussi posé des questions :
- Qu’est ce qui leur plait dans leur société ? des bonus (primes, formation, certification), sentiment d’être une partie active de la société.
- Les horaires ? calqués les bus.
- Le nombre d’employés ? la boîte est répartie sur 3 villes, à Birmingham ils sont 100 dont 30 dans le service informatique.

1h15 plus tard, je repartais à la maison.

Normalement, j’aurais un autre entretien la semaine prochaine avec un autre manager.

We will see...

Messages