Accueil > Personnel > Birmingham > La vie à Birmi > A year in the Merde

A year in the Merde

mercredi 16 août 2006, par Nathalie

J’espere que ma grand mere me pardonnera cet ecart de language [1]. Mais c’est en fait le titre d’un livre que je viens de terminer et qui est tout simplement excellent et hillarant.

Bon j’avoue le sujet se prete a mes preoccupations actuelles : Il s’agit d’un jeune londonien qui a un CDD d’un an a Paris... Ce livre, tres bien ecrit et plein d’humour, m’a permis d’en apprendre enormement sur les anglais... et sur le francais, enfin disons les parisiens au moins.


Je ne veut pas trop en devoile, je ne vous raconterai donc que les toutes premieres pages :

Le narrateur, Paul west, travaillait a Londres a la creation d’un cafe a la francaise nomme "Voulez-vous cafe avec moi ?" Reference a la celebre chanson "Lady Marmelade" dont le monde entier ne connait que le refrain "voulez-vous couchez avec moi ?"
Il est engage en France pour creer des salons de the a l’anglaise, lui voudrait les appele "tea for two" mais ses collaborateurs francais trouve bien plus "humour anglais" de l’appeler "My tea is rich" reference a la celebre phrase de la methode Assimil.

Oui, sauf que notre heros 1) ne comprend pas vraiment ce que signifie "humour anglais" et 2) souligne le fait que "my tea is rich" n’est pas drole pour un anglais et surtout ne veut absolument rien dire en anglais !!!! (de meme que parking ou dressing qui ne sont absolument pas des mots anglais.)


Bon je ne le raconte peut etre pas tres bien, mais rien que de lire cette scene j’avais les larmes aux yeux (de rire evidemment !). Dans le livre, il parle aussi de la nourriture qui est, pour les francais une religion, du systeme de sante (qu’il trouve bien mais etrange, pfff), du rythme de travail (a ce propos, en preface il remercie le gouvernement francais d’avoir creer les 35h pour lui permettre de faire autre chose le vendredi apres midi !), il y a la scene ou il essaye de lire les petites annonces immobiliere qui n’est pas mal non plus !


Parmi les choses que j’ai realise en lisant ce livre est que finalement les britanniques critiques beaucoup la France mais en sont completement amoureux. Par contre les francais ne voient quasi que les cliches anglais (chapeau melon, flegme, et les Monthy Python) mais finalement ne connaissent pas vraiment le Royaume Uni.
Il y a aussi pas mal de choses qui me semblaient completement evidentes et naturelles et qui apparement sont typicaly frenchies, comme faire soit meme la vinaigrette de la salade par exemple...


Je vous laisse decouvrir ce livre genial, en angais si possible c’est tres facile a lire.
Sinon le titre en francais est "God save la France" de stefen Clarke. (je trouve que la traduction francais et bien representative de ce livre !)


Chaque chapitre est l’un des mois de l’annee, et chaque mois a sa greve. Notons tout de meme deux principales erreurs :
1- Je n’ai jamais vu un greve de la ratp commencer un samedi. De plus il y a generalement plus d’une greve de la ratp par an ce qui n’est pas le cas ici
2-Lorsque la police est en greve, elle fait du zele. Oui car le but d’une grev c’est quand meme de faire chier le monde, non ;-) ?


[1Oui ma grand mere lit ce blog, enfin ce site

Messages

  • merci pour ton petit résumé. Il me donne vraiment envie de lire ce livre plein d’humour (en français, ne t’en déplaise !). Dans un tout autre genre, je viens de terminer celui de Malika Oufkir "l’étrangère" dont le destin est incroyable et douloureux qui raconte sa "renaissance" après un emprisonnement de 20 ans au Maroc. En fait, ce que je ne savais pas, c’est qu’elle avait écrit, avec Michèle Fitoussi, un premier livre "la prisonnière" où elle narre sa vie d’enfant retirée à sa famille pour être élevée comme une princesse à la cour du Roi Hassan II qui l’adopte en quelque sorte pour tenir compagnie à sa fille. Mais à la suite d’un coup d’Etat en 1972, où son vrai père tente de renverser le Roi, on emprisonne Malika avec sa mère, ses frères et soeur pdt près de 20 ans. Son père est tué. Donc, tu vois, pas vraiment drôle, comme bouquin, mais j’ai quand même envie de lire son premier ouvrage.

  • Vincent et toi m’aviez en effet fait l’eloge de ce livre... et je regrette de ne pas l’avoir achete quand j’etais en France. J’essayerai de ne pas oublier la prochaine fois, car j’adore ce genre de bouquin. Prochaine etape : trouver un peu de temps pour le lire !